L’intelligence artificielle doit-elle être régulée ?

La réponse est oui, c’est urgent !

Cependant, il faut peut être s’interroger sur ce que produit aujourd’hui l’intelligence artificielle (IA) et identifier à quelle moment et dans quelle mesure cette production nécessite des encadrements juridiques et techniques contraignants (encadrements et sécurités) et dissuasifs (sanctions financières et juridiques) ?

Tout ce que produit cette intelligence n’est pas dangereux.

Si on utilise un bot pour sélectionner et retweeter des articles, même si on y ajoute un apprentissage sémantique et évolutif des mots dans les corps de textes ou une exclusion de certains textes d’auteurs ou de certains mots clés, au pire on fait de la partialité de point de vue et on impose une grille de lecture d’un sujet.
Toute la presse fait cela depuis longtemps et sans IA.

A l’extrême, je dirais que la société doit veiller à ce que toutes les grilles de lectures soient respectées et elle devrait financer celles qui ne répondent pas aux besoins “mainstream”…

Ce que produit l’IA et qui doit rapidement être régulé par la justice, c’est l’aide à la décision discriminatoire en positif ou en négatif.

Si mon assurance santé augmente ou baisse en fonction des données collectées sur mes habitudes alimentaires (frigo connecté), mes habitudes sportives (montre connectée), mes résultats (balance connectée) et au pire mes données de santé (dossier médical), je devrais avoir le droit de me soustraire à tous ces objets connectés et que si c’était le cas, on puisse m’expliquer comment cette décision impactante à été prise en me donnant les moyens de la contester et de me défendre. Je ne suis pas un numéro !

Que dire si mon mon grand-père est renversé par une voiture autonome et qu’une IA embarquée a pris cette décision pour ne pas renverser un enfant de 8 ans ?

Encore une fois, la PRIVACY et le respect de la protection de la vie privée permet d’analyser et de mesurer (PIA) l’impact de ces décisions automatisées sur nos vies privées , la justice peut ainsi mettre en place les processus d’analyse des responsabilités essentielles à la mise en oeuvre de ces systèmes et accessoirement avant leur mise en oeuvre.

Article original sur Medium.com